Non classé·Politique

François de Rugy arrête la Politique !

Enfin, pas vraiment, bien que ce soit le conseil que je lui donne.

Quand on est insignifiant médiatiquement et politiquement, on peut se permettre de faire tout et n’importe quoi sans se faire remarquer ; mais à trop pousser le bouchon on finit par se faire épingler dans les sombres recoins de la Blogosphère.

Qui es-tu François ?

Né le 6 décembre 1973 à Nantes, François de Rugy est un homme politique français ayant été tour à tour dans plusieurs formations politiques écologiques : « Génération Ecologie » « Les Verts » « Europe Ecologie les Verts » « Parti Ecologique » mais encore « Géant Vert » »Bioman Vert » et autre « Vermifuge Bio ».

Pour être honnête, j’avoue avoir chopé une belle migraine à essayer de m’y retrouver entre tous ces mouvements « verts » ; c’est assez étonnant de constater qu’un courant écologique peinant à atteindre 3% aux présidentielles, réunisse autant de mouvements différents.

Si j’étais de mauvaise foi, j’irais presque jusqu’à dire qu’il y a plus de « partis écolos » que « d’électeurs verts » dans le paysage politique français… l’avantage avec François de Rugy, c’est qu’il les a à peu près tous testés.

Le Rassemblement ? Certainement pas pour François de Rugy.

En politique pour faire entendre ses idées il faut savoir rassembler !

Prêtez attention aux médias au cours des jours prochains et relevez le nombre de fois où vous entendrez le mot rassemblement.

Peu importent les idées, les désaccords et les divergences : le mot d’ordre c’est le rassemblement.

Ainsi, la tenue d’une Primaire chez les verts semblait être une belle façon de fédérer autour de valeurs écologiques communes ; d’autant plus que lorsqu’on est peu, on se serre les coudes pour réussir à faire quelque chose.

Mais pas pour François de Rugy

Ce dernier ayant quitté EELV, fin aout 2015 pour dénoncer « une dérive gauchiste » ; difficile pour lui de venir affronter le suffrage de 17 000 électeurs.

Ca fait déjà beaucoup de monde à convaincre et à rassembler ; M. de Rugy ne mange pas de ce pain là… il aspire à plus grand, il vise carrément la belle alliance populaire

La Belle alliance populaire, chacun pour soi.

Admettons que les déçus d’EELV soient de bonne foi en ayant une volonté de rejoindre la Belle Alliance Populaire, on peut comprendre la présence d’un « vert » parmi les différents candidats pour porter un message écologique dans les débats.

C’est ainsi que nous découvrons Jean-Luc Bennahmias, représentant de l’UDE (Union des Démocrates et des écologistes) qui n’adhère pas à la posture sectaire d’EELV et qui viendra défendre son micro-groupe au sein des primaires – ce dernier n’ayant pas besoin de parrainages car les règles de la primaires précisent « chaque parti coorganisateur arrête, en son sein, les conditions de candidature de ses membres aux primaires citoyennes ».

Or… cela ne convient pas à François de Rugy, l’homme politique qui veut rassembler les gens autour de ses valeurs (?) ne s’est pas affranchi des vilains d’EELV pour se soumettre aux vilains de l’UDE.
C’est la raison pour laquelle ce dernier a la brillante idée de faire scission avec l’UDE pour former un parti coorganisateur  « vert vert nature nature bis » pouvant librement présenter un candidat : lui même.

Jusqu’au bout, tout foirer, encore et toujours

C’est sans surprise, que François de Rugy fera un score dérisoire aux primaires socialistes :

  • d’un coté il y a ceux qui ont du mal à saisir qui il est et qui ne voteront pas pour lui
  • de l’autre il y a ceux qui ne voteront pas pour lui justement car ils savent qui il est

Du coup on pourrait s’attendre à ce qu’après avoir trahi son engagement à EELV, après avoir trahi l’UDE pour faire le forçing sur sa candidature tout en trahissant son engagement écologique en laissant gaspiller beaucoup de papier pour voir son nom dessus, M. de Rugy fasse profil bas.

Mais nouveau coup de théâtre

Le 22 février 2017, le nantais annonce qu’il apportera son soutien à M. Macron pour les présidentielles en reniant l’engagement qu’il avait pourtant pris en se présentant aux primaires de la belle alliance populaire et qui voudrait qu’il soutienne le vainqueur des primaires.

De qui se moque-t-on ? que vaut encore la parole de M. de Rugy ? Comment peut on encore se prendre pour un responsable politique après, dans un délai aussi court, s’être planté autant de fois et renié sans arrêt ses engagements ?

Nous poserons prochainement ces questions à Mme Pécresse ex soutien de M. Fillon qui a apporté son soutient à M.Juppé quand il était haut dans les sondages, avant de revenir vers M. Fillon qui a gagné les primaires, avant de revenir prochainement vers M. Juppé suite au Pénélope-gate.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s