Média·Politique

La Séquence Pitoyable du FN dans l’émission C à Vous.

Un Rendez vous prometteur

Hier soir, après avoir fini la rédaction de mon article sur l’enlisement de la campagne de Benoit Hamon, tout en suivant mon téléfilm préféré à savoir : Fillon va t’il ou pas se présenter ? J’ai eu envie de me détendre un peu, tout en me cultivant devant France 5 où je suis tombé sur l’émission « C à Vous » présenté par

https://i2.wp.com/nsm07.casimages.com/img/2017/03/07//1703071135366289514896502.jpg

Anne-Sophie Lapix

Coup de chance, me dis-je, pour une fois que je regarde cette émission, j’apprends que l’invité sera Florian Philippot ; laissant présager qu’il se passera quelque chose : pour une fois le buzz ne viendra pas d’Hanouna montrant son cul ou un de ses compères se fourrant des pâtes dans le slip.

La con-séquence de cette confrontation

Durant les 5 premières minutes qui surviennent après l’entrée sur le plateau de Florian Philippot, tout se passe plutôt bien : une passe d’arme somme toute assez classique où la journaliste cherche à entrainer le n°2 du FN sur le terrain des affaires judiciaires qui touchent son parti ; ce dernier cherchant à détourner le débat sur l’omniprésence médiatique d’Emmanuel Macron.

Une première manche remportée par Mme Lapix et ses chroniqueurs même si ceux ci en rajoutent un chouia en essayant presque de nous faire croire qu’ils ne savent pas qui est Macron. Au moins on évitera le débat sur le fond du front… au fond tout le monde s’en fout à l’heure du repas.

Petite interlude avec un extrait du meeting de Marine Le Pen du 26/02/17 à Nantes

Puis reprise de l’échange entre Anne-Sophie Lapix et son invité concernant la Justice avec un niveau légèrement relevé.

Certes on sent bien que la journaliste cherche à déstabiliser M. Philippot en jouant sur la sémantique ou en glissant quelques piques, mais d’un autre coté le n°2 du Front National a quand même la possibilité de s’exprimer et de dérouler ses idées ; ce dernier semble plus détendu et se laisse même aller à ré-attaquer Emmanuel Macron ce qui ne manquera pas d’être raillé par Mme. Lapix qui enchainera avec un nouvel extrait du meeting de Nantes.

Et là, c’est le drame, Anne-Sophie Lapix se ridiculise

Le FN est Fachiste, le FN n’est pas républicain, le FN est antisémite voir Nazi… et ce serait pour toute ces raisons qu’on le combat : admettons.

Le Problème étant qu’au cours de cet échange, pas une seule fois Florian Philippot n’a tenu de propos de ce type. Sans doute n’a-t-il pas eu le temps ? Probablement qu’en attendant un peu il aurait lâché un « mort aux négros » qui aurait écarté le moindre doute ?

De toute façon Anne-Sophie Lapix en journaliste avisée sait qu’attaquer le front sur cet angle est inutile car les 6,5 millions de français votant FN seraient tous des racistes de la pire espèce.

Du coup la Journaliste s’en prend au programme économique du FN, comme elle l’avait d’ailleurs déjà fait avec brio le 15 janvier 2012 face à Mme. Le Pen.

Sauf qu’à l’époque, il était question d’attaquer les contradictions entre dépenses et recettes du programme frontiste. Hier, la journaliste a fait dans la facilité en voulant réitérer le coup de 2012 et en tapant comme une sourde sur les « dépenses »du FN.

Elle revêt inconsciemment le costume de la bourgeoise privilégiée qui dénigre l’importance du service publique.

Ainsi a-t-on eu le droit, sur un ton outré, à l’annonce des fonctionnaires que le FN souhaite embaucher si il arrivait au pouvoir :

  • 15000 policiers et gendarmes,
  • 6000 douaniers
  • 50000 militaires
  • des agents de renseignements intérieurs extérieurs
  • des gardiens de prison
  • des médecins et des infirmières pour créer des hopitaux de proximités

C’est sur qu’avec ça, le Front National passe bien pour le parti facho tant décrié.

C’est pas comme si la qualité des soins, la sécurité et la justice n’était pas des préoccupations pour les français.

Paradoxalement, la journaliste vient de débiter elle même une version vulgarisée du programme du Front National alors que je doute que c’était sa première intention.

Le coup de grâce ? Oui… Pour le téléspectateur.

Anne Sophie Lapix a ferré son poisson, il ne lui reste plus qu’à remonter sa prise et pour nous autres spectateurs impuissants, de constater la scène affligeante digne d’une dispute entre écoliers dans la cours de récré.

Anne-Sophie Lapix engage une partie de « juste prix », c’est-à-dire la technique qui consiste à contrôler que son interlocuteur se souvienne par cœur et sans hésiter à chaque chiffre demandé.

Ségolène Royale s’est fait battre en 2007 lors du débat télévisuel face à Sarkozy car elle ne connaissait pas le nombre de sous-marin nucléaire français. Plus récemment, Jean-François Copé a ruiné le peu de crédibilité qu’il lui restait en se trompant sur le prix du pain au chocolat.

A ce petit jeu Florian Philippot se débrouille pas trop mal en se livrant à l’exercice malgré une attitude de la journaliste qui est un peu déplacée.

Elle pose ses questions rapidement, sur un ton proche de l’interrogatoire policier, en approchant son visage et en assénant « combien ça coute ? » sans laisser le temps à son interlocuteur de pouvoir répondre.

L’espace d’un instant, un sentiment de malaise m’assaillit… n’importe qui à la place de M. Philippot aurait sans doute été très mal à l’aise face à ce flot de questions au ton hautain et un brin moqueur mais le n°2 du Front National, parvint à rester poli tout en cherchant à s’extirper de ce traquenard ; il tente même de « jouer » avec la journaliste.

Ça aurait pu en rester là, ça aurait du en rester là mais une « petite phrase » va finir d’achever ce qu’il pouvait rester de crédibilité culturelle à cette émission.

Florian Philippot, fier d’avoir tenu bon et même d’avoir mis en difficulté la journaliste, lâche sur un ton taquin :

  • « Vous demanderez des fiches mieux faites la prochaine fois »

Ça n’est pas très élégant en soi bien que ça reste dans le ton vu le niveau de la discussion jusque là.

Hélas Anne-Sophie Lapix perd littéralement le contrôle en se montrant franchement aigre et susceptible, elle rétorque alors :

  • « C’est un peu sexiste comme remarque ! c’est un peu limite. »

Et là j’ai envie de dire : non Madame Lapix

On ne balance pas à tort et à travers des accusations de sexisme dès lors qu’on se brûle soi-même après avoir jouer avec le feu !

M. Philippot a pu sous-entendre que vous étiez nulle en tant que journaliste, incompétente où fainéante car vous ne faisiez pas votre boulot vous même. Nul doute qu’il se trompe et que son attaque puisse vous avoir blessé.

Mais c’est vous même qui faites preuve de sexisme en déduisant que :

  • Si on vous considère comme fainéante c’est forcément parce-que vous êtes une femme comme si il n’y avait que chez la gente féminine qu’on trouvait des fainéant ?
  • Si on vous reproche d’être incompétente c’est probablement parce-que vous êtes une femme comme si l’incompétence était l’apanage des femmes ?
  • Si Florian Philippot vous lance une attaque, c’est évidemment parc-que vous êtes une femme, comme si il était admis que le Front National respectait d’avantage les journalistes hommes ?

Le sexisme existe déjà aujourd’hui dans notre société et nombreuses sont les femmes qui en sont véritablement victimes et qui méritent d’être défendues contre cela.

Vous ne pouvez pas vous ériger comme étant La victime du sexisme sous prétexte que vous n’acceptiez pas une remarque

Madame Lapix, si vous voulez voir progresser le Front, continuez comme ça

Car c’est sans doute le pire dans l’entreprise de démolition que vous avez lancé hier.

Il y a trois catégories de gens en France aujourd’hui :

  • Les partisans du FN

qui n’auront probablement pas été convaincu par votre prestation d’hier, vous vous en doutez, et qui risquent d’être plus encore confortés dans leur choix suite au numéro que vous avez livré hier

  • Les Anti-FN

Ceux là vous sont déjà acquis quoi qu’il arrive. Vous leur avez certainement fait plaisir hier et ils doivent vous remercier d’avoir ainsi mis en évidence le « sexisme » que vous avez dénoncé. Ils n’auraient jamais voté FN quoiqu’il arrive du coup… à part faire le « buzz » et obtenir des « like » pour votre notoriété personnelle, je ne vois pas trop ce que vous espériez de mieux.

  • Les Autres Madame Lapix

Tout les autres ! Ceux qui comptaient voter LR mais qui hésitent vu les déboires de F.Fillon. Ceux qui pourraient voter Hamon, Mélenchon ou Blanc… mais qui pourraient tout aussi bien aller voter FN sur un coup de tête pour critiquer le système actuel.

Tout ceux qui n’ont pas un avis tranché sur le Front et qui ne savent pas encore pour qui ils vont voter… Des gens cherchant leur candidats, qui lisent ou regardent les médias en voulant se faire leur propre avis.

Et je crains qu’en menant votre émission comme vous l’avez mené hier; vous n’ayez fait que pousser quelques indécis supplémentaires, dans la direction inverse que celle que vous auriez souhaité.

Si j’étais mauvaise langue, je vous accuserai presque d’avoir instrumentalisé le FN afin de booster un peu vos audiences.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s