Média·Politique

Super, des scènes de violence dans un lycée de Seine-Saint-Denis, quelle chance !

Que se passe t’il chez moi, dans ma petite ville de province ? Il y a quelques mois de cela, des jeunes ont fait intrusion dans l’école primaire pour piller, dégrader, saccager les locaux et rien dans la presse.

Ok, il faisait nuit et l’endroit devait être mal éclairé ; toujours est-il que lorsque ça se passe en région parisienne, en Seine-Saint-Denis, ça devient une affaire d’Etat !

Une chouette nouvelle pour les Médias[…]

Aujourd’hui, on pourrait se dire que nous avons une chance inouïe, d’avoir accès à des chaines d’informations qui diffusent du contenu en continue.

On est en droit de supposer que ce temps d’antenne va être employé à varier le contenu, à enrichir l’information avec des décryptages, des analyses et du débat sur des thèmes divers et variés qui seront approfondis mais non.

Bien souvent ça ne se passe pas comme çà : on balance une ou deux informations « croustillantes » sur lesquels on va broder toute la journée.

C’est par ce procédé de matraquage intensif qu’on parvient à nous convaincre qu’Emmanuel Macron fédère tout le monde autour de lui pendant que Fillon cherche un moyen de sortir de prison alors que Benoit Hamon déprime reclus dans son coin.

Il n’y a qu’à regarder le nombre de fois où BFM TV, par exemple, se met en « édition spéciale »

Hier, les Médias pouvaient se réjouir, avec ces incidents en Seine-Saint-Denis ils tenaient LE SCOOP qui allait leur permettre de tenir l’antenne un bon moment. En même temps ça tombe bien, car une prise de position de Bertrand Delanoë sur l’élection présidentielles, c’est pas qu’on s’en fout mais…enfin si.

[…]mais aussi pour les politiques.

Ces derniers se plaignent depuis l’affaire du Penelopegate,  de ne pas pouvoir aborder les problème de fond histoire de raviver le bon vieux clivage gauche-droite.

Pour ceux de droite, l’occasion est trop belle

On dénonce le laxisme de la Gauche, la déliquescence d’une jeunesse voyou en pertes de repères etc etc.

François Fillon parle « d’une Guérilla Urbaine […] d’une situation que lui il ne tolèrerait pas ». Contrairement aux gens de gauche qui seraient naturellement laxistes.

(J’ai pas retrouvé la séquence dans laquelle il l’a dit… mais bon même si il ne l’a pas dit il le pense probablement)

Et vas-y qu’on s’offusque par ci, qu’on s’indigne par là ; on remettra la palme de la meilleure théâtralisation à Mme Pécresse, présidente de région, qui se l’a joue en mode « proche-du-peuple-qui-se-promène-toujours-avec-une-caméra »

Bon ok, la mère de famille en face d’elle cabotine pas mal dans son genre mais en même temps… à quoi ça sert pour Mme Pécresse de venir provoquer en insultant cette mère de famille ?

Oui, je parle bien de provocations et d’injures :

  • « Ceux qui ont fait ça ne sont pas seulement des enfants, c’est aussi des voyous. »

Ok jusque là, ça va. On sent que Mme Pécresse est fière de pouvoir lâcher son « voyou » pour faire son coup de com’ un peu comme quand M. Sarkozy lâchait son « racaille ».

Quand il s’agit de la « jeunesse décadente », la droite aime bien employer des termes chocs à défaut de solutionner les problèmes. A l’inverse, elle n’aime pas trop qu’on utilise ce même type de méthode contre eux – par exemple, j’aurai beaucoup aimé voir le journaliste de TF1 répondre à François Fillon

  • « Et les innocents qui sont en garde à vue, on fait quoi pour eux ? »

D’accord, la tournure de phrase de la mère de famille n’est pas correcte, il aurait été grammaticalement plus juste de tourner la question ainsi « Et que fait-on pour les innocents qui sont en garde à vue ? » ; toujours est il que ça reste compréhensible et censée ; la mère de famille concède que oui, les responsables sont des voyous mais que parmi les interpellés, dont sa fille, il y a peut-être des innocents et c’est pour eux qu’elle s’inquiète

  • « Y a peut-être des innocents mais y a certainement des voyous. »

Au moins c’est clair maintenant, pour Mme Pécresse il n’est pas question de répondre aux inquiétudes de son administrée.

La raisonnement logique de Mme Pécresse étant le suivant : Femme à l’accent marqué + fille interpellé = famille de racaille, je vais me la faire pour faire plaisir à mon électorat.

Et on note également le petit roquet derrière :

  • « On n’y peut rien du tout, la justice est indépendante dans c’pays »

Super, belle mentalité que de renvoyer madame à ses origines algériennes. Si c’eut été un élu du FN on aurait évoqué des injures racistes ; mais comme c’est Les Républicains… ça passe.

Pour la gauche, c’est pas mieux.

Il y a des situations où le mieux à faire c’est encore de ne rien dire.

Najat Vallaud-Belkacem ne connait pas cette règle d’or hélas et, elle aussi à sa façon, elle brille de nullité. Il aurait pourtant été tellement plus simple, de prendre de la hauteur en restant sobre.

Les faits survenues en Saine-Saint-Denis sont graves et la ministre de l’éducation est directement concernée car cela relève de son ministère.

Je ne dis pas que sa responsabilité personnelle est directement engagée (un ministre n’est pas omnipotent). Néanmoins ça la concerne, elle pourrait se contenter de répondre sur l’incident en lui même et les mesures qu’elle a prise ou qu’elle envisage de prendre pour y remédier. Au lieu de ça à quoi à t’on le droit ? Un numéro d’indignation fort déplacé

Rappelons que Madame Le Pen et M. Fillon sont tout deux présumés innocents tant qu’ils n’ont pas été reconnus coupables des faits qui leurs sont reprochés. Si ils ont des compte à rendre avec la justice et leurs électeurs, ce n’est certainement pas au Parti Socialiste ou à la Ministre de l’Education nationale qui n’est absolument pas habilitée à pratiquer une forme de censure sur ses détracteurs.

Chacun doit assumer ses responsabilités y compris vous madame Vallaud-Belkacem. Réfuter les arguments de vos opposants, en remettant en cause leur légitimité à pouvoir exprimer un avis : ça s’apparente à une forme de fascisme.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s