Média·Politique

Peut-on encore faire de la Politique en 2017 ?

Hier soir sur France 2, j’ai regardé l’Emission Politique présenté par David Pujadas qui recevait Benoit Hamon.

Évidement le débat est très vite parti sur la mesure phare du candidat socialiste : le revenu universel censé répondre aux problématiques de raréfaction du travail

Deux interlocuteurs ne parlant pas la même langue

Comme bien souvent dans cette émission, face à Benoit Hamon il y avait François Lenglet journaliste français spécialisé dans l’économie et censé apporter la contradiction ; et c’est là que j’ai réalisé qu’il y avait un sérieux problème

François Lenglet, Nicolas Doze, Emmanuel Lechypre, ces noms vous disent sans doute quelque chose, ce sont quelques uns des nombreux économistes qui interviennent en expert sur la plupart des plateaux de télé concernant les questions économiques et politiques.

Ils sont tous pour un libéralisme économique, qui est par ailleurs : leur fonds de commerce.

Ce qui crée un mélange des genre assez douteux.

D’un coté, on a Benoit Hamon qui a visiblement mené une profonde réflexion sur la société, son évolution et son avenir, qui place le débat sur un plan philosophique.

En face, son contradicteur en qualité d’expert qui reste très terre à terre en restant sur le terrain Economique.

Du coup, les deux ne parlent pas de la même chose et il est impossible de mener une réelle réflexion politique.

Économiquement parlant, dans le système mondialisé actuelle, François Lenglet et toute la droite française ont raison :  il faut travailler plus, gagner moins en renonçant aux acquis sociaux, offrir plus de flexibilité aux entreprises pour créer de la richesse dont on ne verra pas forcément la couleur pour certain… mais qui nous rend plus compétitif.

Et y a encore du boulot, braves gens, nous sommes en concurrence directe avec environ 7 milliards d’individu dans le monde.

Mais sur un plan philosophique… totalement occulté du débat… il faudrait opposer à Monsieur Lenglet le réchauffement climatique, la pauvreté, la famine, la délinquance, le terrorisme autant d’élément factuels qui sont générés par le système mondial actuel !!

Des problèmes, dont tout le monde se fout

Du coup, il parait marginal M. Hamon, on sent que ses préoccupations sont en décalage avec la préoccupation des élites qui veulent parler avant tout d’économie.

On lui demandera de chiffrer, de montrer la faisabilité de son projet, on pointera du doigt tout ce qui n’est pas libéral.

A l’inverse, on ne demandera jamais à un libéral, d’expliquer comment est-il possible que plus de 50 ans après l’appel de l’abbé pierre, il reste des gens dans la rue.

On ne demandera jamais à un libéral, comment se fait-il  que « les restos du coeur » lancé à l’initiative de Coluche en 1985, est devenu un rendez-vous musical servant à faire la promotion de la nouvelle génération d’artiste ?

Sans doute le revenu universel est une utopie, au même titre qu’assurer un toit aux français ou simplement les nourrir ? Admettons… sauf qu’en attendant

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s