Non classé

Présidentielles 2017 : et si nous votions FN ?

Une trahison au gout amer…

C’est fait, au terme d’un non-suspens interminable, Manuel Valls a apporté son soutient à Emmanuelle Macron portant ainsi le coup de grâce à Benoit Hamon, au Parti Socialiste, mais pire encore : au crédit de la parole politique.

En effet Valls était tenu, comme François de Rugy, de respecter l’engagement pris en signant la charte de la Primaire qui consistait notamment à soutenir le vainqueur.

Bien sur, certain diront qu’il y a une forme de cohérence dans le choix de Manuel Valls : après tout personne n’est dupe et tout le monde voit bien que les positions politiques de l’ancien premier ministre sont plus proches de celle de Macron que de Hamon.

Néanmoins, rien ne forçait Manuel Valls à participer à ces primaires ! Ce dernier aurait tout aussi bien pu nous épargner sa participation à cette compétition face à Arnaud Montebourg ou Benoit Hamon, si il se sentait déjà si proche de Macron.

Les masques tombent et la réalité apparait au grand jour : Manuel Valls s’est présenté à la primaire uniquement dans l’espoir de prendre en otage la gauche ; un peu comme Hollande l’a fait pendant 5 années au gouvernement.

…pour des raisons fallacieuses

Que Valls trahisse Hamon et le PS c’est une chose, au moins aurait-il pu avoir la décence de le faire avec franchise et honnêteté :

« Oui la Gauche m’a servi à gravir les échelons du pouvoir, mais en vérité le socialisme je m’en contrefous » – Le genre de discours que nous étions en droit d’attendre et qui aurait été crédible.

Au lieu de ça, l’ancien premier ministre a justifié son choix en arguant qu’il voulait faire barrage au Front National… un de plus.

La situation est assez dramatique en réalité, car aujourd’hui on attend même plus le second tour pour brandir « l’épouvantail FN » !

Il faudrait que dès le premier tour, nous fassions bloc derrière le favori des sondages pour s’assurer de pouvoir battre le Front National au second tour ?

Ainsi le dicton «  au premier tour on choisit, au deuxième on élimine » deviendrait « au premier tour on fait barrage au front national, au deuxième aussi » ?

Les sondages montrent pourtant bien que, quoiqu’il arrive et peut importe le candidat en face d’elle, Marine Le Pen ne pourrait être élue au second tour.

Peut importe ses idées, ses discours, son programme, le « Front Républicain » se mettrait en place pour faire barrage contre elle. Du coup à quoi bon invoquer cet argument avant même le premier tour ?

A prendre les gens pour des jambons, ils vont se prendre une lame de fond.

Ce qui est particulièrement grave aujourd’hui, c’est qu’en adoptant ce type de stratégie nos politiques ne font rien d’autre qu’entretenir le front national et même… ils le renforcent : le fameux marche-pied invoqué par Benoit Hamon.

Car l’une des choses que l’on reproche au FN c’est d’être un parti qui ne serait pas républicain, mais est-ce républicain de confisquer au peuple les élections présidentielles dès le premier tour ? On voudrait faire du suffrage universelle une sorte de referendum « Pour ou Contre le FN ? ».

Mais les élections ne sont pas faites pour ça, il s’agit justement d’un grand rassemblement démocratique où le peuple devrait avoir la possibilité de faire un choix entre les différents programmes qui leur sont soumis.

Ce choix est aujourd’hui confisqué par des politiques qui se succèdent, qui déçoivent, et qui voudraient revenir encore et encore sous prétexte qu’en face il y a le FNazi… Une sorte de « Godwin Point » à l’échelle d’un pays tout entier !

Alors aujourd’hui, l’on peut se poser la question :

Si le FN est un cancer, qui prive le peuple de son droit de voter par conviction… n’est il pas tant de crever l’abcès en votant pour lui au second tour une bonne fois pour toute ?

La question va probablement se poser pour beaucoup d’électeurs de tout bord et il ne faudrait pas s’étonner si on assistait au deuxième tour à une surprise à l’américaine.

D’un autre coté, l’élection du FN et son échec annoncé au pouvoir marquerait son effondrement, et le retour à des élections sereines en 2022…

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s