Non classé·Politique

Pourquoi le programme de Melenchon est un leurre ?

Alors que nous approchons de la dernière semaine des élections, j’entends de plus en plus d’électeurs de gauche tentés par le vote Melenchon.

C’était prévisible, depuis le début de cette campagne, la France Insoumise siphonne les voix du candidat socialistes pour former une sorte de bloc de gauche contre les candidatures libérales de Macron et Fillon.

L’alliance impossible à gauche entre « les leaders », se concrétise au sein de l’électorat qui aspire à un changement radical avec la politique menée au cours des dernières décennies.

Un programme très gauchiste…

Dans l’imagerie populaire, Melenchon est clairement identifié comme étant un homme de gauche. Ancien adhérent au Parti Socialiste, ce dernier a quitté le parti pour dénoncer ses dérives droitières. Ainsi Jean-Luc Mélenchon devint l’égérie de la gauche radicale en créant une coalition en 2009 sous l’appellation du Front de Gauche.

Socialistes, Communistes, Ecologistes, nombreux sont ceux à le suivre dans cette coalition clairement identifiée comme étant l’extrême gauche.

Aujourd’hui encore à travers la France Insoumise, Jean-Luc Melenchon cogne sur le Parti-Socialiste de Hollande et Manuel Valls ; il dénonce les inégalités, la précarité, la tyrannie d’une caste de nanti sur « le peuple ».

Un discours qu’il partage avec tout un peuple de gauche, y compris les frondeurs socialistes dont Benoit Hamon, mais le tribun de la France Insoumise est plus convaincant, plus affirmé, et plus piquant dans les charges qu’il mène contre « le système ».

Là où Benoit Hamon, se concentre à proposer une alternative tout en restant timide sur les attaques, Melenchon frappe fort et bien avec des accents populistes qui lui permettent de prendre l’avantage et de devenir le vote utile de gauche à ces élections.

…mais juste en apparence.

Si la mécanique me semblait bien huilée, offrant à Mélenchon une dynamique puissante pouvant l’amener au second tour, il y a tout de même un détail… un grain de sable dans cet engrenage qui me gênait sans que j’arrive à l’identifier jusqu’à présent.

Ce petit détail : c’est TOUTE LA PREMIERE PARTIE DU PROGRAMME, relatif à la sixième république.

La meilleure façon de cacher quelque chose c’est encore de la mettre en évidence comme le fait Jean-Luc Melenchon avec cette histoire de VI ème république.

Concrètement, toute la partie relative à l’urgence sociale, à l’urgence écologique, à l’europe, à la paix, à la lutte contre la grande régression et contre le déclinisme ; soit 80 % du programme de Melenchon, c’est de la poudre aux yeux.

Appel aux écologistes, aux socialistes, aux forces humanistes et à la France en colère… un moyen de faire monter le désirs d’insurrection populaire contre toutes les formes d’injustice et bien sur… ça marche… sauf que rien ne sera mis en place du fait de l’existence de l’article 1 de ce programme.

Dans ce chapitre, Melenchon explique vouloir modifier la constitution en créant une sixième république, à partir d’une assemblée constituante qui établirait une nouvelle constitution visant à rendre le pouvoir au peuple.

Le problème étant de savoir qui est ce peuple ? Les sympathisants de la France Insoumise ont une vision très étriquée de la société en imaginant qu’il puisse t’y avoir eux d’un coté, et les méchants nantis qui nous gouvernent de l’autre.

Mais la réalité est beaucoup plus complexe, nous sommes 65 millions de français et parmi ces 65 millions de français il y a 348 sénateurs et 577 députés.

Les parlementaires… tous pourris selon Melenchon

Déjà, Melenchon veut mettre à l’écart ces 925 parlementaires français sous prétexte qu’ils seraient tous pourris, c’est de la démagogie injuste et dangereuse ! Des Communistes, des socialistes, des républicains… il y a de tout au sein de cette assemblée et si nous en connaissons une cinquantaine c’est bien le grand maximum.

Certes il y en a sans doute des malhonnêtes et ceux ci défrayent la chronique médiatique lorsqu’ils sont pris la main dans le sac… mais il n’y a pas eu 925 parlementaires visés par des affaires au cours des cinq dernières années où alors ça se saurait.

Du coup, dresser 65 millions de français contre 925 hommes et femmes mis au pilori c’est lamentable. Or c’est ce que fait Jean-Luc Mélenchon en leur interdisant la possibilité de faire partie de l’assemblée constituante.

L’assemblée constituante à la roulette russe.

Toi, lecteur insoumis qui imagine reprendre le pouvoir face à ces 925 parlementaires diaboliques qui t’oppriment… sais tu comment Melenchon compte t’il créer son assemblée constituante ? PAR TIRAGE AU SORT !

Là encore, on sombre dans une forme de « je m’en foutisme » dangereux et démago à souhait.

Au cas où tu l’aurais oublié, « le peuple » ne se résume pas à toi, à ta ou ton petit(e) ami(e), à ta famille et à tes potes du lycée.

Il y a par delà les frontières de ton profil facebook, des millions de personnes qui votent pour « renvoyez chez eux ces arabes » ; des millions encore qui sont prêt à voter pour un homme soupçonné d’avoir détourné des fonds publiques pour son intérêt personnel, des millions d’autres qui sont pour la peine de mort, l’interdiction de l’avortement ou du mariage gay…

« Le peuple » français est divers et varié, on peut y trouver un peu de toutes les sensibilités… Aussi comment, par un tirage au sort, espère t’on réussir à ressortir quelque chose qui puisse être représentatif ?!

Une belle entourloupe

Ainsi, derrière le joli programme humaniste de Jean-Luc Melenchon, ce qu’on a concrètement derrière c’est surtout un programme anarchiste.

On comprend mieux pourquoi le leader de la France Insoumise n’a jamais cherché à trouver un arrangement derrière ou avec les socialistes et les écologistes.

La vérité c’est qu’il y a tout autant de différence entre la France Insoumise et la gauche qu’avec la France Insoumise et la droite.

Là où la stratégie est habile, c’est que tout le monde attaque Jean-Luc Mélenchon contre des « points » de son programme : le chiffrage économique, la rupture avec l’Europe, l’alliance bolivarienne…

Mais techniquement, ce sont des leurres car Melenchon compte réformer complêtement les institutions autour de son projet sur la sixième république… entraînant par la même sa démission et obsolescence de son programme.

Du coup, personne ne s’intéresse au vrai sujet qui est de savoir : comment obtenir une représentation juste et paritaire du peuple français qui serait censé diriger à la place de l’oligarchie actuellement en place ?

Obtenir une majorité qui s’accorde sur le fait qu’il faille dégager ceux qui sont en place : c’est facile.

En revanche, expliquer que la méthode pour rénover les institutions consiste à tirer au dés en laissant faire le hasard… c’est tout de suite moins réjouissant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s