Politique

Pourquoi le Revenu Universel devrait plaire à la droite ?

J-5 avant le premier tour des présidentielles, le candidat du Parti Socialiste Benoit Hamon est décroché dans les sondages et le Revenu Universel semble écarté.

Une idée longuement présentée, discutée et expliquée, notamment au cours des primaires de la belle alliance populaire. Pourtant, après de longues semaines de campagne, j’ai fini par m’apercevoir que l’idée générale du revenu universel n’était pas encore bien comprise par les électeurs…

Porté par un candidat socialiste, le revenu universel serait la ruine du pays ! Une idée gauchiste faisant la part belle à l’assistanat et poussant à l’oisiveté. La distribution d’argent qu’on n’a pas au tout venant, y compris aux plus riches : une folie vous dis-je !

Or, l’idée est un peu plus complexe… on ne parle pas ici d’augmenter bêtement le SMIC ou d’augmenter le RSA histoire de faire un « cadeau aux prolos », non le Revenu Universel est un prémisse à une nouvelle forme d’organisation de la société qui devrait répondre aux besoins de tout le monde y compris à la droite.

C’est sans doute l’une des erreurs de Benoit Hamon, que de s’être adressé à un peuple de gauche, alors qu’avec son projet il aurait pu légitimement s’adresser à tous les français !

Plus de flexibilité aux entreprises

C’est le leitmotiv du MEDEF et de la droite en général : l’idée qu’il faut donner plus de flexibilité aux entreprises.

Le Code du Travail serait trop lourd, trop complexe, et on tape dessus régulièrement pour lutter contre le chômage, car il serait un frein à l’embauche.

C’est en partie vrai… moins vous régulez le travail et plus vous favorisez l’emploi… même si bien souvent il s’agit d’emplois plus précaires.

Benoit Hamon n’a jamais invoqué cet argument pour ne pas froisser son électorat mais concrètement, si vous mettez en place un revenu de subsistance pour tout le monde, alors en toute logique vous devriez pouvoir arranger les entreprises en assouplissant le code du travail.

Si la flexi-sécurité de Fillon et de Macron n’existe pas, en revanche il est tout à fait concevable d’offrir plus de flexibilité aux entreprises en compensant par la sécurité offerte aux individus grâce au revenu universel.

Revaloriser le travail.

Pour le peuple de droite, et même une partie du peuple de gauche, il y a une valeur toute particulière au Travail.

Je ne parle pas du Travail au sens de « l’Emploi Rémunéré », mais de la valeur travail au sens de la reconnaissance d’un effort fourni.

On a tous du respect pour l’agriculteur qui se lève à l’aube et qui a une journée de dingue, à l’inverse on s’offusque tous lorsqu’on entend des soupçons d’emplois fictifs dans les hautes sphères de l’Etat.

Aujourd’hui, la contrainte monétaire, la pression sur le marché du travail poussent les gens à aller vers n’importe quel poste du moment que ça rapporte ! Le fameux principe qu’on nous a inculqué selon lequel il faudrait faire « un métier qui nous plait » a été bafoué et remplacé par le principe qui dit qu’il faudrait faire « un métier qui rapporte ».

Ainsi l’on a des secteurs où l’on retrouve des gens qui travaillent sans motivation particulière : combien d’arrêts maladie dans la fonction publique ? Combien de burn-out ? Ou même de « fraudeurs » ?

A l’inverse, on a des talents potentiels qui dorment car ils ne sont pas reconnus. Combien d’Einstein, combien d’Hugo, combien de Mozart ou de Picasso avons nous du rater car ils n’ont eu d’autre choix que de partir faire un job-alimentaire ?

Le Revenu Universel brise l’impératif d’avoir un emploi à tout prix pour la rémunération… Permettant ainsi de produire des efforts motivés par de plus nobles raisons !

Par exemple, le travail associatif demande beaucoup d’efforts et d’investissement et génère de la « bonne fatigue ».

N’est il pas préférable qu’un Homme s’investisse avec son revenu universel dans un travail associatif ? Plutôt que de le laisser occuper un emploi salarié dans lequel il ne s’épanouira pas et passera les trois quarts du temps à jongler avec les arrêts maladie ?

Ceux qui rejettent l’idée du revenu universel, font-ils l’apologie du Travail ? ou bien de l’argent ? L’électorat catholique qui s’apprête à voter pour un candidat comme François Fillon ne devrait-il pas se tourner plutôt vers un candidat comme Benoit Hamon qui met en avant :

  • le gout de l’effort et du travail désintéressé.
  •  le vœu de pauvreté fait par celles et ceux qui se contenteraient du Revenu Universel pour consacrer leur temps à leurs enfants, au travail associatif ou autre ?

Une société différente de celle prônée par Macron pour qui l’Homme doit aspirer à devenir milliardaire…

Est-ce un crime si je préfère cultiver mon potager, lire un bon bouquin et prendre l’air avec mes enfants avant de préparer un bon repas pour mes proches ?

Plutôt que de passer ma journée à « trader » pour une banque en délaissant mes proches afin de gagner tellement d’argent que je ne saurai même pas quoi en faire ?

La fin des polémiques sur « l’assistanat »

Depuis quelques années, on entend des critiques sur le système social français et ceux qu’on dénigre comme étant les assistés.

Des critiques qui viennent de la droite en majorité mais aussi de la gauche !

On ne comprend pas que son voisin touche les allocs’, et les APL etc etc… Le plus grave c’est quand ces critiques émanent de certains qui touchent aussi des aides.

Il y a une sorte de concurrence victimaire dans la société où tout le monde voudrait plus d’aides pour lui même, et moins pour son voisin. Des chômeurs critiquant les assistés, des retraités à 60 ans qui critiquent la paresse des jeunes… etc etc…

Le problème étant qu’il y a toute une série d’aides qui sont distribuées sous conditions aux uns et aux autres… certains en abusent quand d’autres, au contraire, n’en font pas la demande car ils ignorent qu’ils pourraient en bénéficier.

Le Revenu Universel est censé, à terme, mettre un sérieux coup de canif dans le système actuel de protection sociale : un choc de simplification drastique ! Puisque chaque individu toucherait la même chose !

Si le revenu universel venait en complément de toute la panoplie sociale qui existe actuellement, alors oui ça pourrait faire peur… mais, partant du principe que le revenu universel simplifiera et allégera le système de protection sociale existant, alors l’idée semblerait beaucoup plus acceptable pour tout le monde.

Ainsi on ne parlerait plus d’un « cadeau gauchiste » offert à tout le monde… mais d’une restructuration de la société et de son modèle social.

Un débat qui reviendra sur le tapis quoi qu’il arrive.

C’est tout le problème avec cette campagne. Suite aux promesses non-tenues de François Hollande et de sa politique libérale, Benoit Hamon a cherché à s’adresser à la gauche en lui donnant des garanties nettes et en se démarquant de l’aile droite du PS.

Autant la stratégie était payante au cours des primaires, autant celle-ci s’est avéré fatale à l’élection présidentielle. Benoit Hamon est apparu en concurrence direct avec Jean-Luc Melenchon sur le créneau de la gauche radicale.

Pourtant, de tous les candidats, il est sans doute le seul ayant un programme qui transcende le clivage traditionnel gauche-droite !

Il n’est pas question ici de combattre le déficit avec l’austérité… ni de combattre la misère en distribuant de l’argent qu’on n’a pas. Les deux solutions étant inefficaces, Benoit Hamon s’est échiné à repenser la société avec un nouveau modèle répondant à l’impératif de transition économique et écologique.

Difficile de rejouer la campagne… mais il aurait été intéressant de le voir développer ces quelques aspects sus-cités du projet qui auraient pu parler à un électorat plus large !

Il aurait pris le risque d’être attaqué sur sa gauche, et sur sa droite… mais ainsi, il se serait retrouvé au centre du jeu et au cœur des débats : un atout lorsque l’on vise la victoire !

 

 

 

Publicités

Un commentaire sur “Pourquoi le Revenu Universel devrait plaire à la droite ?

  1. OUI, ce vrai ces observations sont pertinentes, je pense aussi que nous avons manqué de d’audibilité, car le revenu universel ne s’adresse pas qu’au peuple de gauche mais à tous les français. L’inaudibilité a été rendue par la dictature médiatique qui a imposé le choix de ses candidats favoris, comme si le candidat issu des primaires socialiste était illégitime, un flagrant deni de démocratie allimenté par les calculs tacticiens issus du bord Hollandais Géniteur de Emmanuel Macron au plan politique. Mais le revenu universel parcours la France et reçoit une large adhésion à cet effet.
    Laissons donc parler les urnes car qui fait les sondages et, qui est sondé? Quand, et comment?
    BENOIT HAMON PRESIDENT
    NAO DE NZONDO

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s