Non classé·Politique

Et si le FN venait sauver la gauche ?

Depuis dimanche dernier et la victoire d’Emmanuel Macron à la présidentielle, la vie politique est en pleine ébullition, le paysage change et l’on parle d’une décomposition des deux partis historiques.

Mais il n’y a pas que chez Les Républicains et au Parti Socialiste que ça tangue, le Front National lui aussi connait des déboires en interne suite à son score jugé insuffisant lors du second tour des élections.

Et au paroxysme de « sa normalisation », les frontistes cherchent un responsable, un bouc émissaire pour expliquer la défaite comme si… ils avaient vraiment cru à une victoire possible.

Un parti qui se ment à lui même

Depuis 2011 et la reprise du parti par Marine Le Pen, on parle d’une stratégie de « dédiabolisation » du Front National. Une stratégie à priori payante électoralement puisqu’elle a permis au FN d’obtenir des scores encourageants et même une qualification au second tour des élections présidentielles.

Les électeurs frontistes et les instances dirigeantes du parti ont fini par croire eux même à cette « normalisation » du parti relatée régulièrement dans les médias par ailleurs, mais en vérité le FN n’a jamais vraiment réussi cette « dédiabolisation ».

La vérité c’est que le FN a toujours été considéré comme étant un parti « à part », le simple fait qu’on parle de « dédiabolisation » à chaque prise de parole à priori bienveillante du FN montre à quel point cette dédiabolisation n’existe pas justement.

Au même titre qu’il n’y a pas de fumée sans feu, pour qu’il y ait « dédiabolisation » d’un parti il faut qu’il y ait en amont une « diabolisation ».

Beaucoup ont pu croire que les bons résultats du FN étaient dues à cette « dédiabolisation » et c’est en parti vrai, certains discours allant dans le sens de cette stratégie ont permis d’élargir le coeur de cible sur les classes populaire.

Mais il ne faut pas se voiler la face, si le FN a pu ainsi prospérer au cours des dernières années c’est d’avantage dû à la colère grandissante durant le mandat socialiste qu’à une véritable adhésion aux « idées » portées par le parti d’extrême-droite. Les « électeurs nouveaux » du FN n’étaient pas des gens se tournant vers l’extrême-droite par naïveté ou par candeur : « Tient, un parti tout à fait normal, et si je votais pour lui et ses idées car Marine a l’air trop choupi » ; non ces électeurs ont fait le choix de l’extrême droite par colère contre une gauche et une droite les ayant déçus successivement avec Hollande et Sarkozy.

Il n’est pas étonnant, par ailleurs, que le Front National ait perdu des voix dans la bataille du premier tour au profit de Jean-Luc Mélenchon incarnant une forme de « colère propre ».

Le Front National, une éponge

Comme dit précédemment le Front National n’est pas un parti normal. Il ne fédère pas un électorat homogène derrière une ligne idéologique cohérente et précise ; le FN est avant tout une sorte d’éponge cathartique récupèrant les votes de colère et les conglomérant dans une entreprise présidentielle vouée à l’échec.

Non pas que cela soit fait exprès et forcément voulu par les cadres du parti, mais c’est une conséquence logique liée à la diabolisation intrinsèque à son histoire. Gandhi lui même appellerait à voter FN qu’on y verrait là une instrumentalisation, une stratégie de façade.

Or, suivant là où se positionne le Front National, ce dernier fausse le jeu démocratique vu qu’il capte une partie de l’électorat qui sera de toute façon « disqualifié » pour le second tour. Peut importe les raisons qui ont pu vous pousser à voter FN en 2017 et qui pourraient vous pousser à voter FN en 2022, de toute façon on vous demandera de répondre du fascisme, de l’antisémitisme et de tout les fléaux de l’humanité.

Pourquoi le FN pourrait sauver la gauche ?

C’est ainsi que j’en reviens à la question posée dans le titre. Le Front National se voit comme un parti normal, il ne réalise pas que son score de 30 % à la présidentielle est une victoire plus qu’un échec, du coup il cherche à corriger le tir en revenant vers ses fondamentaux.

Marine Le Pen et Florian Philippot sont dans le collimateur de certains cadres du parti et avec eux c’est toute la doctrine économique de gauche qui est remis en question.

Ainsi le parti envisage de se réorienter et de revenir sur ses valeurs de base : des valeurs souverainistes, sécuritaires et conservatrices.

Concrètement cela ne permettra pas plus au FN de remporter les présidentielles de 2022, ce parti continuera d’être bloqué par le fameux « plafond de verre » (dont l’épaisseur varie en fonction de la solidité du concurrent). Le parti frontiste continuera de constituer une poche, plus ou moins grande suivant le taux de frustration du pays, sauf que cette poche ne serait plus tout à fait placée au même endroit sur l’échiquier politique !

En abandonnant le discours destiné aux classes populaires, le FN pourrait récupérer d’avantage de voix chez Les Républicains en ciblant un électorat conservateur, nationaliste et aisé qui aurait pu être effrayé par les solutions économique de Marine Le Pen.

En revanche, le FN perdrait chez les ouvriers et les classes populaires en général qui ont pu être séduit par la ligne Philippot sans adhérer pour autant aux idées du FN sur l’immigration, la sécurité et l’identité nationale.

En repositionnant le FN là où aime à le placer, c’est à dire à l’extrême-droite, on affaiblirait naturellement le camp de la droite (François Fillon ayant quand même rassemblé 20 % des électeurs en dépit des affaires), tout en « relâchant » dans la nature un électorat populaire qui était jusqu’alors « happé » par le FN.

Ainsi, cela permettrait mécaniquement de ré-équilibrer les forces de droite et de gauche, dans un pays qu’on dit majoritairement à droite depuis quelques années maintenant.

Bien évidemment cela reste théorique et ne fonctionnerait que si la gauche parvenaient à récupérer ces classes populaires abandonné en rase campagne par le « FN à l’ancienne » ; ces électeurs à force d’être ballottés d’un extrême à l’autre, pourraient tout aussi bien gonfler les rangs de l’abstention.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s