Média·Politique

La France Insoumise à l’hommage pour Johnny, une réaction logique.

Mercredi 6 décembre 2017, Johnny Hallyday est décédé à l’âge de 74 ans des suites d’un cancer du poumon.

Suite à l’annonce de cette triste nouvelle, une vague d’émotion s’est répandue à travers la France, les chaines de télévisions et de radio ont bousculé leurs programmes pour rendre hommage à un monument de la culture française, on parle de la perte d’une star, d’une légende, et même certains diront : d’un héros français.

Pourtant au milieu de ces voix unanimes pour pleurer la mort du rockeur aux 50 ans de carrière, on entend des bruissements, des voix dissonantes qui semblent plus critiques vis-à-vis du traitement de l’information.

Un drame pour les uns, un fait divers pour les autres

Sur les réseaux sociaux pour commencer, le député de la France Insoumise Alexis Corbière se fend d’un tweet polémique :jo.jpg

Tweet qu’il finira par supprimer devant le tollé suscité auprès des internautes, avant d’en faire un autre sous forme de méa culpa tout aussi sujet à controverse :

Puis viendra la réaction dans la presse de Jean-Luc Mélenchon qui minimisera l’affaire en disant ceci :

« Quand on fait une notice nécrologique, qu’on parle de quelqu’un qui est mort, c’est soit pour dire Attention les gens, c’était quelqu’un d’important, il a écrit ceci, il a écrit cela, et c’est une manière de signaler aux gens l’importance de quelqu’un qui disparaît. Mais là, Johnny Hallyday, il n’a pas besoin de moi pour qu’on sache qu’il chantait des chansons qui ont marqué son époque, son temps et tout ça »

Enfin il ne faut pas chercher bien longtemps sur les réseaux sociaux pour assister à une joute entre ceux qui pleurent la perte de l’artiste, et ceux qui critiquent l’emballage médiatique autour de cette disparition, bien souvent ces derniers arborant le logo de la France Insoumise.

Une France Insoumise, fidèle à elle même

Si la réaction de ces insoumis peut en choquer certains, elle n’en reste pas moins assez logique quand on sort de l’émotion et que l’on reste dans le réalisme :

– Pour commencer il faudrait rappeler que Johnny Hallyday est avant tout un chanteur ; certes il a réussi à traverser les âges et les générations en se constituant une base solide de fans qui l’idolâtrent depuis un demi-siècle, mais il n’en reste pas moins un interprète qui peut plaire ou déplaire au même titre que n’importe quel artiste de la scène française d’aujourd’hui.

Du coup, si en 50 ans de carrière Johnny aura multiplié les occasions de toucher des publiques différents par ses chansons, il ne faut pas oublier qu’il reste une partie de la population qui reste indifférente à l’œuvre du rockeur.

– Si l’on met la partie musicale de coté, on pourrait saluer là encore la longévité de sa carrière d’un homme qui sera devenu à lui tout seul un petit bout de notre patrimoine national.

Mais là encore, pour être touché, encore faut il avoir un gout pour le patriotisme, l’amour de la France, l’identité nationale et toutes ces choses là.

Pour certains de nos compatriotes, il faut bien comprendre qu’il n’y a pas particulièrement d’amour pour la France, ni de détestation pour autant.

On est français car on naît français, mais on se considère avant tout comme un être humain né au hasard dans un ensemble plus vaste qu’est la planète Terre. Dès lors, difficile d’être ému en voyant une nation toute entière pleurer un des leurs qu’elle érige au rang de fierté nationale.

– Si on met de coté la dimension artistique, et la dimension patrimoniale de cette perte que reste t’il ? Le coté humain peut être ?

Johnny Hallyday n’est pas particulièrement reconnu pour sa générosité, son empathie et ses valeurs humanistes. C’est avant tout un homme d’affaire qui a su mettre à profit son talent d’interprète pour séduire de jolies jeunes femmes et pour s’acheter de somptueuses maisons.

On ne saurait oublier ses ennuis avec le fisc, et ses changements de nationalité pour préserver un patrimoine au mépris du pays qui l’admire et qui lui rend hommage aujourd’hui.

Par conséquent

On peut comprendre l’agacement de certains aujourd’hui qui n’ont pas particulièrement de raisons de rendre hommage à l’artiste, d’autant plus lorsqu’il semble y avoir comme une forme d’injonction à la tristesse faite par les médias.

Après tout, dans la France Insoumise il y a « insoumission », c’est la nature même du mot que de refuser de se soumettre à la pression populaire et médiatique qui semble nous astreindre à la tristesse.

Mais d’un autre coté, si la France Insoumise aspire un jour à gouverner elle doit garder à l’esprit que cela ne pourra se faire sans la majorité du peuple français ; et cette majorité ne pense pas nécessairement comme elle.

Aussi les insoumis récalcitrants à l’idée de se plier à l’hommage dégoulinant qui les irrite aujourd’hui devraient peut être apprendre simplement à respecter la peine des autres et que certaines batailles, pour être gagnées, ne doivent justement pas être menées.

On peut être dans l’insoumission sans être dans la contestation, aussi éteindre la télé pendant quelques jours est plus sage, que de chercher à raisonner les gens sur leur idolâtrie excessive envers un homme… qui aura eu 50 longues années d’avance pour s’imposer comme le monument qu’il est aujourd’hui.

 

 

Publicités

Un commentaire sur “La France Insoumise à l’hommage pour Johnny, une réaction logique.

  1. Super article. En total accord, je n’étais pas fan de Johnny et sa mort ne me touche pas, c’est comme ça. Faut tout de même reconnaître le talent et le travail de la personne qui étaient exceptionnels.
    En revanche ce qui est dérangeant c’est quand on dit que l’on est pas touché par sa mort les personnes ne comprenne pas et essai de vous convaincre, et lorsque le débat s’installe on s’aperçoit qu’elles lui pardonne des faits là où ils en critique d’autres (notamment par rapport au fisc).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s