Politique

François Hollande, décidément il n’a toujours rien compris !

François Hollande hésite encore ?

Ce dimanche, lors des rendez-vous de l’Histoire de Blois, notre ancien président a eu l’occasion de revenir sur sa conception de ce que devait être un président de la république française.

Critique envers lui même, ce dernier a déclaré qu’il n’aurait pas du se définir comme un « président normal« , mais comme un président « humain« 

Au fond la formule employée par François Hollande n’avait pour seule vocation que de le démarquer de son rival de l’époque, Nicolas Sarkozy, qui de son côté était perçu comme arrogant, agité et surtout « bling bling ».

Cependant l’ancien président a souvent été taclé pour cette formule de « président normal« , Emmanuel Macron lui même cognait sévèrement sur ce concept en 2016, avant de théoriser la « présidence Jupitérienne » qui le fera finalement élire en 2017.

Du coup François Hollande se remet en question, ce qui n’est pas une mauvaise chose, mais il se plante sur les causes de son échec.

À trop se questionner sur la forme, on touche le fond.

Qu’il eût été un président « humain » ou « normal », François Hollande ne doit pas oublier un fait : il a été élu, en 2012, face au « Bling Bling » de Sarkozy !

D’ailleurs on ne lui a jamais trop reproché sa façon d’exercer le pouvoir… certes le cafouillage au moment de l’affaire Léonarda ou ses déboires sentimentaux avec Valérie Trierweiler auront agacé une partie de l’opinion publique.

Mais ces deux cas de figure collent aussi bien au trait de la « normalité » qu’à celui de « l’humanité » que l’ancien président souhaitait incarner… Dans les deux cas on aura eu affaire à un homme tristement humain et pathétiquement normal qui dévoile ses failles.

François Hollande explique que pour lui « Une présidence humaine, ça veut dire à la hauteur nécessaire mais pas hautaine, et qui est proche sans être pour autant familière« .

Évidemment qu’on ne lui demande pas d’être hautain et familier avec les gens (ce qu’on pourrait reprocher à Macron aujourd’hui) ; mais au bout d’un moment on ne lui demandait pas non plus d’être proche de nous car c’est tout bonnement impossible : les numéros de pathos hypocrites pour donner le sentiment d’être proche des gens, c’est du réchauffé.

Valérie Giscard d’Estein le faisait déjà 40 ans plus tôt en allant dîner chez les français et ça ne l’a pas empêché d’être battu par un certain François Mitterrand en 1981.

Quel style présidentiel ?

Lassés de Nicolas Sarkozy en 2012, les français cherchaient à élire un président diamétralement opposé pour donner un nouveau tournant à la France.

Ils cherchaient probablement un président plus « normal » ou « humain », mais on peut aussi envisager l’éventualité qu’ils voulaient surtout un président de gauche ce que François Hollande n’a toujours pas compris.

Être un « président de gauche » c’est nécessairement faire passer des considérations humaines avant les considérations d’optimisation, de rendements et de profits.

Du coup l’ex-président socialiste tâtonne, cherche vainement à mettre un mot sur ce qu’il était censé incarner… sauf que c’était pourtant flagrant comme le nez au milieu de la figure.

Quand on est « de gauche » on évite d’insulter un passant de « pauvre con », quand on est « de gauche » on ne s’affiche pas sur le yacht d’un milliardaire et quand on est « de gauche » on ne rabaisse pas les gens en leur expliquant qu’il suffit de travailler pour se payer un costard.

Pas besoin de se prendre la tête à savoir si il devait être un « président normal » ou un « président humain », François Hollande avait la solution à portée de main, il lui suffisait d’être un président de gauche en honorant les engagements qui furent les siens pendant la campagne comme celui de combattre la finance.

 François Hollande, avant tout un « président menteur »

En 2012, tout le monde l’a bien compris… tout le monde sait bien que dans un contexte d’union européenne, de mondialisation et de libéralisation de l’économie, faire une politique de gauche c’est compliqué.

On évoque une éventuelle sortie de l’UE, une potentielle renégociation des traités, soit d’instaurer du protectionnisme économique.

Tout le monde sait bien que ça sera compliqué mais une partie des français est prête à prendre des risques pour renverser un système jugé décadent.

Aussi les espoirs se portent vers François Hollande, non pas car il promet d’être un « président normal », mais surtout car il semble être le seul en position de l’emporter et proposant un changement radical dans l’orientation politique du pays.

Or ce dernier n’a cessé de trahir les engagements qu’il avait pris auprès du peuple de gauche en faisant une politique de droite.

C’est cette réalité qui a provoqué la fracture entre l’ex président et son électorat, l’apparition des frondeurs et la montée en puissance des marcheurs.

Quand bien même François Hollande se serait montré hautain pendant sa présidence, pourquoi pas, si il s’était servi de cette hauteur pour faire plier Mme Merkel, le CAC40, et toute cette classe embourgeoisée qui vit grassement aux dépens d’une classe prolétaire exploitée.

Quand un président vient nous expliquer qu’il va nous taxer plus, pour financer la suppression de l’impôt sur la fortune… au bout d’un moment ON S’EN FOUT qu’il vienne nous le dire d’un ton pédant, ou avec un sourire amicale et une tape sur l’épaule.

Ce qui importe, c’est la politique menée plus que la posture qu’on essaye d’adopter.

Mais ça François Hollande ne l’a toujours pas compris, intimement persuadé d’avoir gouverné une population d’abrutis qui recherche dans son dirigeant une sorte d’ami…

 

 

Publicités

Un commentaire sur “François Hollande, décidément il n’a toujours rien compris !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s