Politique

Les 4 signes qui montrent que La République En Marche, ne marche plus très bien.

Quiconque a suivi l’actualité politique de ces dernières semaines aura pu s’en rendre compte : il y a quelque chose qui coince au sein de la majorité présidentielle.

Polémiques, hésitations, ratages, jamais on aura vu depuis l’élection de Jupiter un tel festival de bourdes en un temps aussi court qui met clairement en évidence un relâchement dans une mécanique pourtant bien huilée jusqu’à présent.

Pourtant, le « maître des horloges » semblait revenir de vacances pétri de bonnes intentions ; avec l’annonce de la suppression des cotisations salariales, il donnait l’impression de vouloir donner un nouveau tournant à son mandat, plus proches des gens et de leur pouvoir d’achat.

Mais de toute évidence, a vouloir négocier un virage trop serré, il a fini par sortir de piste.

Voyons tout de suite les quatre grands loupés de cette rentrée.

1°) Juste un doigt

Fin septembre, Emmanuel Macron honore sa promesse en organisant un déplacement officiel à Saint-Martin, gravement touchée par l’ouragan Irma de l’année dernière.

L’idée est simple, à défaut d’expliquer les raisons pour lesquels la reconstruction sur place est si longue, notre président choisit de jouer la carte de l’empathie en allant serrer quelques pognes et en faisant quelques clichés pour montrer à quel point il est investi.

Et ça fonctionne plutôt bien, au lieu de nous montrer la misère, les difficultés des gens sur place et les maisons sans toiture, les médias nous livrent une séquence émotion avec un président qui se veut proche des gens et solidaire.

Sauf que voilà, à trop jouer la proximité, Emmanuel Macron finit par créer la polémique en posant avec un braqueur, et un autre homme faisant un doigt d’honneur.

Peut importe à qui le doigt d’honneur est adressé au fond :

Dans les deux cas ce cliché est tout bonnement inacceptable… soit il traduit un amateurisme du président qui se laisse insulter publiquement avec un sourire béat, soit ce dernier sourit alors que c’est son peuple qui se fait tranquillement insulter.

La défense du président elle même est risible, alors que Marine Le Pen est la première à lancer une charge sur le dit cliché, le président se contente d’invoquer « le racisme » de la responsable frontiste comme seul angle de défense.

Et oui mais alors… à ce moment là… Macron suggère-t’il qu’insulter les français est permis et/ou justifié quand on est un homme de couleur ? Le président ne se rend-il pas lui même coupable de racisme, en sous entendant que ce doigt est une forme d’expression commune à une catégorie de la population ?

Pourtant le chef de l’état ne s’est pas montré aussi magnanime lorsque le dit geste a été fait à son encontre par un retraité vosgien de 61 ans.

2°) Le changement c’est maintenant ! Le remaniement par contre…

Qu’un remaniement prenne du temps sous prétexte qu’on ne puisse pas nommer n’importe qui à la va vite… ok admettons.

Mais quand le temps de la réflexion dure, dure, et dure encore, alors on en vient à se poser des questions.

Un ministre de l’intérieur sert-il vraiment à quelque chose si on peut s’en passer pendant deux semaines ? Y a-t’il encore des gens prêt à bosser pour Macron ? Manque-t’on à ce point de personnes compétentes dans l’entourage du président ?

Sans compter les raisons qui ont amené à ce remaniement : la démission de Gérard Collomb qui fut refusée dans un premier temps par le président, avant d’être présentée une deuxième fois par l’ancien ministre de l’intérieur.

Clairement cette séquence politique aura donné l’impression d’un couple exécutif esseulé sur un vieux rafiot en train de prendre l’eau de toutes part au beau milieu d’une tempête après que les rats aient quitté le navire.

A l’heure où j’écris cet article, le remaniement a fini par avoir lieu… mais on ne peut s’empêcher de sourire quand on voit que le nouveau ministre de l’intérieur est Christophe Castaner.

Celui qui, comme par hasard, aurait menacé de démissionner si il n’avait pas le poste en question.

3°) L’inclusion du handicap ? D’accord. Mais que si c’est nous qu’on décide ! Et pis c’est tout !

Jeudi 11 octobre, le député Aurélien Pradié (LR) défendait un projet de loi à l’assemblée nationale en faveur de l’inclusion du handicap à l’école.

Comme bien souvent dans ce genre de cas, La République En Marche, forte de sa majorité, balaye le dit-projet de loi d’un revers de main.

La loi serait inutile, pas raccord avec la feuille de route, en bref le député Gilles Le Gendre a déposé une motion de rejet préalable adoptée par 58 députés de la majorité, ce qui permet de rejeter le texte sans même l’examiner.

Là où ça coince, c’est lorsque François Ruffin (FI) fustige la majorité pour avoir sciemment refuser le dialogue sur un sujet aussi important que le handicap !

Évidemment dit comme ça, ça fait tache, et les députées de La République En Marche auront beau cherché à se défendre comme avec la vidéo du député Adrien Taquet ci dessous :

Le mal est fait !

Au bout du compte on a juste l’impression que le seul tort du projet de loi de Les Républicains, c’est le fait qu’il vienne de Les Républicains justement.

Comme si La République En Marche, ne supportait pas qu’on puisse lui « voler la vedette » sur un sujet important comme le handicap… une réaction digne d’une cour de récréation.

Il n’y a qu’à voir la légende du tweet (cf plus haut) qui pourrait se traduire ainsi :

« Mais euhhhh ! C’est méchant de nous critiquer ! Et même qu’en vrai c’est nous qu’on sait mieux et qu’on fait des trucs trop bien depuis le début« 

Sauf que François Ruffin n’a pas la prétention de proposer quoique ce soit… il ne fait que déplorer l’absence d’un dialogue constructif autour d’une proposition de loi qui vient pourtant d’un parti diamétralement opposé au sien.

La République En Marche s’est fait connaître sur l’idée que c’était un mouvement ni de gauche, ni de droite, et qu’il était prêt à accepter les idées d’où qu’elles viennent… mais cette image d’arbitre centriste s’en trouve drôlement écornée lorsque LREM se retrouve à refuser un débat dans lequel et la gauche, et la droite étaient pourtant ouverts au dialogue.

Pour le coup c’est LREM qui donne le sentiment d’être profondément sectaire.

François Ruffin enfoncera le clou en publiant sur son compte twitter la liste des députés ayant adopté la motion de rejet préalable… en soit rien d’exceptionnel, le député (FI) théâtralise un peu l’affaire en en faisant des caisses comme ils savent le faire chez les insoumis.

Sauf que la députée Anne-Christine Lang (LREM) se tire une balle dans le pied en faisant le tweet ci dessous.

En sur-réagissant comme elle le fait, elle concède elle même qu’elle n’assume pas son propre vote et qu’elle s’attend à se faire insulter, violenter etc etc…

Au bout d’un moment un député est censé prendre des décisions en son âme et conscience… si elle n’assume pas ses décisions et qu’elle souhaite garder l’anonymat alors peut-être devrait-elle songer à changer de job.

4°) #BalanceTonMarcheur

Le dernier raté en date de La République En Marche et non des moindres, remonte à ce week-end et repose sur un hashtag très controversé sur twitter.

A l’origine du problème, la suppression de la taxe d’habitation promise par le candidat Macron et lui servant d’alibi pendant toute la campagne pour se défendre d’être le président des riches.

Macron précarise l’emploie, taxe les classes populaires à tour de bras et fait des cadeaux fiscaux aux plus fortunés MAIS derrière il y a l’idée qu’il va supprimer la taxe d’habitation.

En même temps ça l’arrange assez puisque cette taxe est perçue par les collectivités territoriales… du coup c’est assez malin de prendre aux uns, et de demander aux autres de donner à sa place en retour.

Sauf que cette suppression de la taxe d’habitation traîne en longueur et elle passe par une phase de réduction progressive (ce qui permet de ponctionner au max le contribuable pendant quelques années sans trop de contre-partie)

Du coup certains maires en ont profité pour rehausser le taux dans leur commune histoire de pouvoir boucler leur budget.

Sans états d’âmes, des membres de La République En Marche ont sauté sur l’occasion pour vilipender les maires responsables de ces hausses (parfois à tort) en créant le hashtag #BalanceTonMaire.

Une manipulation habile au bout du compte, on se fait mousser en supprimant la taxe d’habitation ce qui impact les collectivités territoriales, on attend de voir les maires se débattre comme ils peuvent, puis on les enfonce un peu plus avec une campagne de désinformation où on les fait passer pour des méchants en préparation des municipales de 2020 où on espère bien pouvoir tous les remplacer.

Le plan aurait été parfait si il n’avait pas été aussi grossier et évident !

Contre toute attente la réaction sur la toile a été plutôt bienveillante à l’égard des maires et le Hashtag incriminé a fini par se retourner contre le gouvernement lui même.

Non seulement on reproche au gouvernement d’avoir monté cette affaire de toute pièce, mais en plus on lui reproche la comparaison déplacée entre #BalanceTonMaire et #BalanceTonPorc qui fait un parallèle honteux entre nos maires et une autre catégorie de la population franchement pas fréquentable.

Quatre signes qui montrent que ça sera compliqué pour les quatre années à venir.

Opérations marketings foireuses, flottement dans la prise de décision, attaques de l’opposition qui font mouches.

Jamais l’exécutif n’aura été autant à la peine, et le plus fort c’est que bien souvent il scie lui même la planche sur laquelle il se tient.

L’opposition est toujours atomisée et a bien du mal à se reconstruire et à trouver sa place… mais malgré cela Macron réussit tout seul à s’embourber dans la chienlit en multipliant les erreurs aussi bien sur le fond que sur la forme.

Reste à voir comment la situation va évoluer mais il va sans dire qu’à moins d’obtenir rapidement des résultats concrets et satisfaisants, tout les beaux discours du président ne parviendront pas à le sortir de l’impasse d’impopularité dans laquelle il vient de se fourrer.

Publicités

2 commentaires sur “Les 4 signes qui montrent que La République En Marche, ne marche plus très bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s