Politique

Mélenchon flaire les pièges, avant de sauter à pieds joints dedans.

Souvenez-vous, il y a quelques jours encore, tout allait pour le mieux à la France Insoumise.

On annonçait des ralliements à venir comme ceux de Marie-Noëlle Lienemann ou Emmanuel Maurel, on réussissait des « coups politiques » comme celui de François Ruffin qui dénonçait l’absence de dialogue sur le handicap ; et plus largement on pouvait se réjouir de voir l’enlisement de l’exécutif qui enchaînait les bourdes à une vitesse record.

Tout allait pour le mieux, et la France Insoumise n’avait qu’une chose à faire : éviter les boulettes.

Mais voila depuis deux jours… patatras

Fichier

 

l’actualité ne tourne plus autour que d’une chose : la polémique sur Mélenchon et les perquisitions dont la France Insoumise a fait l’objet.

Justifiés ou pas ? En vrai on s’en fout.

Actuellement, deux enquêtes sont ouvertes contre la France Insoumise, l’une concernant des prétendus emplois fictifs au Parlement Européen, l’autre sur les comptes de campagne de la présidentielle de 2017.

À ce stade clairement il n’y a rien qui puisse inquiéter le leader de la France Insoumise, il n’était ni question de condamnation ou de mise en examen mais simplement d’une ouverture d’enquête.

Reste alors la question des procédés mis en oeuvre dans le cadre de l’enquête qui font débat… Oui autant de perquisitions menées simultanément avec des hommes portant des gilets par balle ça interpelle…

Mais aussi bien sur le fond que sur la forme : on s’en fout !

Pour une raison bien simple… que je vais expliquer ci dessous :

Une partie de poker-menteur risquée.

De prime abord, les soutiens de Mélenchon verront là un complot politique alors que ses opposants y verront là une preuve de sa culpabilité évidente.

Mais concrètement c’est au moment où l’enquête sera bouclées que les tendances pourront réellement évoluer :

  • En cas de non-lieu, Jean-Luc Mélenchon aura un véritable boulevard pour dénoncer les pratiques d’une justice disproportionnée à son égard.

    « Je te l’avais dit : ma personne est sacrée !’
  • En cas de mis en examen, alors là le leader de la France Insoumise devra se faire petit.

    « Eh oui, je suis un sacré escroc ! »

Finalement c’est du quitte ou double et si Jean-Luc Mélenchon est sur de son innocence alors il lui aurait suffi d’attendre tranquillement le non-lieu qui lui aurait permis de ressortir plus fort encore.

Au lieu de cela, ce dernier a préféré hurler au scandale et ce faisant, il tombe bêtement dans le piège posé grossièrement sur son chemin.

Le piège n’est pas là où il pense.

Supposons que Jean-Luc Mélenchon est innocent de toutes les accusations lancées à son encontre.

Supposons également que l’exécutif ait quoique-ce soit à voir avec ces ouvertures d’enquêtes et la procédure entamée.

Quel mobile ? Quel intérêt Macron aurait-il de se risquer à initier une enquête contre son principal opposant qui finirait par un non-lieu ?

En vérité le seul intérêt serait à court terme : le président traversant une passe difficile, aurait tout à gagner à ce que l’attention des médias et de la justice se tourne ailleurs.

« C’est le chat de Mélenchon ! Il l’a ramené du Vénézuela ! »

Et quel meilleur client, que Jean-Luc Mélenchon, éternelle grande gueule au verbe haut, pour focaliser l’attention ?

Oublié, l’affaire benalla, oublié aussi, l’affaire du hashtag #BalanceTonMaire ou l’insulte du président envers les mères de famille nombreuses.

En une ouverture d’enquête, en une perquisition, le président passe sous les radars et laisse l’opinion se faire les dents sur l’intégrité de Jean-Luc Mélenchon comme si tout le débat politique devait s’articuler autour de sa personne.

Ça n’est d’ailleurs pas sans rappeler l’affaire Fillon qui occultait tout le débat lors de l’élection présidentielle.

Je suis sacré-ément dans la merde.

« Indépendance des juges et du calendrier judiciaire » on vous dira ; il faut y voir une coïncidence si, à chaque fois, le calendrier judiciaire coïncide bien avec le calendrier politique de Macron.

Complot ou pas… Mélenchon se piège tout seul.

Bien sur je n’ai pas la moindre preuve pour insinuer que l’exécutif ait quoique ce soit à voir avec les déboires du leader de la France Insoumise.

Une chose est sure en revanche, c’est que ce dernier, en sur-réagissant comme il l’a fait, attire l’attention sur sa personne et arrange bien les affaires d’un président qui ne se portait pas si bien.

En allant jusqu’à dénoncer une police politique, ce dernier pensait sans doute bien faire : en confiance, il pensait lancer l’estocade finale face à un exécutif affaiblit.

Résultat de recherche d'images pour "prise de la bastille"
C’est nôôôôôtre projeeeeet !

Mais on a l’impression d’assister à un faux départ, comme si Mélenchon avait été trop loin, trop vite, trop tôt… Si bien qu’il se retrouve exposé et vulnérable au milieu du bain médiatique.

Résultat de recherche d'images pour "melenchon virtuel"
« Alors…euh…c’est l’histoire d’un mec… qui vient de faire oublier le rapport du GIEC, le pouvoir d’achat et les sans abris, parcequ’on lui a confisqué un disque dur avec 30 Go de photos de vacances ! « 

Certes il n’est pas seul, il trouvera toujours de nombreux insoumis qui le suivront aveuglément et qui le défendront becs et ongles. Moi même j’avoue me poser des questions vis à vis de la séparation des pouvoirs.

Mais en usant d’une telle violence, alimentant une telle polémique autour de sa personne, ne prend il pas le risque de se mettre à dos une partie de l’électorat qui lui était acquise jusqu’alors ? L’ambition de ce mouvement n’est-elle pas de s’étendre, de rassembler pour partir à la conquête du pouvoir ?

Avec cette séquence politique, on a le sentiment que la France Insoumise renforce son noyau dur… mais quel intérêt pour un parti qui se veut le premier parti d’opposition ?

Il ne faudrait pas que la France Insoumise se mette elle même une sorte « de plafond de verre sur la tête » à l’instar d’un certain front national

 

 

Publicités

Un commentaire sur “Mélenchon flaire les pièges, avant de sauter à pieds joints dedans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s