Histoire·Politique

Macron présente « secrets d’histoire »

Il avait confié à Stéphane Bern la mission de faire entrer de l’argent dans les caisses de l’État, c’est en toute logique que de son côté le président se consacre à nous parler d’Histoire.

Après 4 jours de vacances inopinés, voici que Macron se lance dans une sorte de « tournée nationale de la commémoration » pendant 11 jours autour de la première guerre mondiale.

Avec derrière en filigrane, l’idée qu’il chercherait à se rapprocher du peuple français pour regonfler une cote de popularité en berne (rien à voir avec l’animateur cette fois).

Eh oui sauf que ça ne prend pas.

14-18, c’est du passé dépassé

Ça fait les choux gras de la presse, ça donne matière à débat pour nos politiques et nos historiens… mais concrètement qui peut encore prétendre être directement concerné par la première guerre mondiale ?

Évidemment dans un regain patriotique tout le monde répondra que ça fait partie des événements importants qui marquent notre histoire et c’est vrai.

Mais cette guerre de 14-18 n’est elle pas avant tout un prélude à la guerre 39-45 qui est  plus proche de nous d’un point de vue historique et dont la géo-politique d’aujourd’hui conserve encore des stigmates ?

Je ne remet pas en cause le devoir mémoriel, ni la nécessité de rendre hommage à ceux qui sont tombés en ces heures sombres de l’Histoire. En revanche je m’offusque sur l’instrumentalisation outrancière qui en est faite pour servir les intérêts politiques d’un président en baisse de popularité.

On ne peut pas se pavaner sur les vestiges de 14-18, multiplier les références aux années 30, et en même temps poursuivre naïvement sur sa ligne politique comme si il ignorait qu’après les années 30 ça avait très mal fini.

Un peu comme si il s’amusait à jouer avec un briquet en nous rappelant à quel point le feu c’est dangereux.

L’Histoire ne se résume pas au passé.

On ne peut s’empêcher de voir un décalage profond entre l’exercice auquel se livre le président de la république et la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui.

Les français devraient se recueillir et rendre hommage à ceux qui se sont battus pour nous offrir à nous… un monde de paix.

Sauf qu’aujourd’hui, nous ne sommes plus dans un monde de paix ! Pas un jour se passe sans qu’on entende parler d’identité nationale, montée des nationalismes et des fondamentalimes religieux, vague d’attentats ou migrants se noyant pour fuir les guerres.

On aimerait que le président passe un peu moins de temps à nous narrer le souvenir d’une violence d’hier et qu’il se consacre un peu plus à la peur de la violence d’aujourd’hui donnant parfois le sentiment que tout fout le camp.

Car avant de se regarder le nombril en évoquant le glorieux passé, il faudrait avoir le cran d’affronter le présent.

Un présent qui dérange, un cap peu ragoûtant.

Macron a provoqué l’ire de l’opposition en rendant hommage au maréchal Petain… une colère justifiée au regard de l’Histoire dans sa globalité et du rôle qu’a eu le personnage.

Mais pour ma part, le président m’a aussi gonflé dans sa manière de répondre aux français du présent, bien vivants, venus l’interpeller sur leurs problèmes du quotidien.

«Le carburant, c’est pas bibi» a-t-il lancé a un retraité, « Vous me racontez un peu des carabistouilles« , dit-il a un autre.

Certes il ne franchit jamais la ligne rouge de l’insulte comme avait pu le faire un certains Sarkozy au salon de l’agriculture.

Quoique…on est franchement pas loin.

Mais on est quand même en présence d’un président qui, dans sa façon de parler et de répondre aux français, donne un peu le sentiment de les prendre pour des cons.

Comme si au fond… il aimerait pouvoir profiter de sa promenade bucolique mais qu’il est agacé par les français qui le saoulent avec leurs problèmes.

Une forme de mépris et d’arrogance qui se retrouve même lorsqu’il explique les raisons de sa réhabilitation de Pétain : « Mon rôle n’est pas de comprendre que ça choque ou de commenter les gens, mon rôle est d’essayer d’expliquer, de porter des convictions »

Résultat de recherche d'images pour "macron"
« Tient, et si aujourd’hui j’essayais de faire passer Kim Jong-un pour un chic type ? Ca peut être marrant et c’est mon rôle d’essayer de faire gober des trucs. »

Mais enfin quelle mouche a piqué le président pour que ce dernier se sente investi de la mission de venir « expliquer » l’histoire aux français ?

Il y a des historiens pour ça, et des enseignants qui sont censés faire connaître l’Histoire aux générations futures. Pour cela ils doivent avant tout relater des faits et à aucun moment on ne leur demande d’interpréter à leur sauce dans une sorte de révisionnisme malsain.

Résultat de recherche d'images pour "le pen"
« Donc si j’avais été élu en 2002, j’aurai pu parler du détail ? »

Au nom de quoi Macron président aurait une légitimité à réécrire l’histoire ou tout du moins à nous « l’expliquer » comme si là encore, nous étions tous des cons incapables de comprendre par nous même ?

En vérité on se demande si derrière ce cirque il n’y a pas une volonté de polémiquer sur des événements passés pour détourner l’attention des français.

Plutôt que de faire le malin dans son long périple où il récite ses cours d’histoire en cherchant à imposer sa vision et à nous expliquer ce qui se serait passé selon lui.

On aimerait beaucoup qu’il comprenne la détresse des français d’aujourd’hui et qu’il apporte des solutions crédibles aux problèmes de demain.

Pour ce qui est de l’Histoire de France, elle appartient à tous les français… et on attend de la part d’un jeune président qui n’a pas connu directement ces événements, un peu plus d’humilité, de respect, et de silence comme il est coutume de faire traditionnellement lors d’un recueillement.

Plutôt que cette mascarade qui donne plus des airs de super production hollywoodienne… alors que le sujet ne s’y prête certainement pas.

Publicités

Un commentaire sur “Macron présente « secrets d’histoire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s