Politique

Benjamin Griveaux, le caliméro qui ne s’en sort pas avec 7 900 € par mois.

A l’heure du grand débat, il y a ceux qui ne veulent pas participer car ils estiment que cela ne servira à rien… et puis il y a ceux qui parlent un peu trop et qui ne se rendent même pas compte qu’ils pourrissent le-dit débat en racontant beaucoup de conneries.

Dans cette catégorie on retrouve Benjamin Griveaux, secrétaire d’état au premier ministre et porte parole du gouvernement.

Mercredi 16 janvier au cours d’un entretient face à la caméra de Brut, ce dernier explique tranquillement à quel point il galère à se loger car il ne touche que 9.559 euros bruts par mois.

Résultat de recherche d'images pour "plaza stephane"
« Ahhh c’est vrai que sur Paris, c’est vraiment pas évident… A-t-il des garants au moins ? Va falloir aussi faire des concessions ! »

Un habitué des insultes

En réalité ce n’est pas la première fois que Benjamin Griveaux se lâche en racontant tout et n’importe quoi dans les médias.

Le 25 octobre 2018, il accusait Mélenchon, Le Pen, Wauquiez et Faure d’être « des faussaires de la politique », une affirmation d’autant plus mal venue quand, 3 mois plus tard, il vient faire pleurer dans les chaumières en expliquant qu’il n’arrive même pas à s’acheter une voiture avec 7900 € par mois.

Soit Benjamin Grivaux est le plus gros faussaire de la vie politique française, soit il ne sait pas que sur certains sites bien connus des milieux populaires, il pourrait devenir propriétaire de 4 audi avec un seul mois de salaire ?

Reste aussi la possibilité que le porte-parole du gouvernement mange tous les jours dans les restos à 200 € de son ami Gérald Darmanin ce qui expliquerait qu’à la fin du mois il peine à mettre de l’argent de côté ?

Fichier

Toujours est-il que le 28 octobre 2018, à la veille du mouvement des gilets jaunes Benjamin Griveaux en remettait une couche en insultant « les gens qui fument des clopes et qui roulent au diesel »

Du coup, on commence à percevoir un peu plus l’état d’esprit du bonhomme : Grivaux est un petit bourgeois arrogant, estimant que 8 000 € par mois pour son auguste personne ça n’est pas suffisant et que si on pouvait racketter un peu plus la vermine cul-terreuse pour lui permettre de s’en mettre plein les poches, ça serait pas plus mal.

Résultat de recherche d'images pour "griveaux"
« Noooon mais c’est pas dit comme ça »

Quand l’indécence se mêle aux mensonges.

Que Benjamin Griveaux se plaigne du fait qu’il ne touche que 7 900 € net par mois, déjà en soit c’est fort indécent.

Mais là où c’est fort, c’est quand il n’hésite pas à en rajouter sur sa pseudo-précarité en mentant  de manière éhontée face à la caméra de Brut.

En effet, le secrétaire d’état explique que lui, il n’a pas touché d’héritage et qu’il n’a pas d’argent caché… entendez par là que le mec, il est parti de rien, il s’est fait tout seul à la force du poignet.

Eh oui mais du coup doit-on déduire que son père Patrick Griveaux et sa mère Katherine Griveaux, étaient respectivement les notaires et avocats les plus nuls de France au point qu’ils n’ont pas pu mettre un sou de côté ? Difficile d’être issu d’une famille plus privilégiée que celle là…

Résultat de recherche d'images pour "bettencourt fille"
« Croyez que c’était facile avec ma mère actionnaire principale de l’Oréal ? Souvent on mangeait des pâtes… »

Et puis le pauvre Benjamin explique qu’il n’est pas propriétaire tellement c’est compliqué avec ce qu’il gagne mais… sans doute a-t-il omis qu’il était déjà propriétaire d’une maison de campagne estimé à 400 000 € selon sa déclaration de patrimoine ?

Si vraiment c’est le fait d’acheter à Paris qui lui tient à cœur, peut-être pourrait-il commencer par revendre son premier bien immobilier avant d’aller à la banque faire un emprunt comme tout le monde… sauf que lui on devrait consentir plus facilement à lui faire un prêt compte tenu de ses garanties.

Il devrait même avoir la petite chanson qui va bien

Au final, Benjamin Grivaux prouve à quel point il est totalement déconnecté du quotidien des français… c’est l’exemple typique du nanti qui a tellement d’argent qu’il ne s’en rend même plus compte et qui ne pige pas un broc de ce qui se joue dans la rue.

Bientôt ce dernier viendra expliquer qu’il peine à s’acheter une baguette de pain à 10 € car il se retrouve souvent à court de monnaie dans son petit portefeuille de chez Gucci, oubliant accessoirement qu’il se promène toujours avec au moins 80 000 € sur son compte courant…

Un débat bien mal barré ?

L’épisode Griveaux vient nous rappeler une fois de plus à quel point ce débat est ridicule… Des gens comme madame Wargon, comptant l’argent en k€ viennent à la rencontre de ceux qui sont au centime prêt pour leur expliquer que si si, il vaut mieux mettre des taxes ici et là car sinon c’est la catastrophe.

Et du coup on réfléchit à savoir si on prend 5 € au chômeur pour le donner au smicard ou à celui qui touche le rsa… Pour la plèbe, c’est une question passionnel car il en va de la survie… pour l’élite c’est de la chicanerie visant surtout à passer sous silence les problèmes de fond.

C’est un peu comme si vous vous enfiliez une boite de smarties, et que vous donniez à vos enfant un seul des bonbons en quatre histoire d’éviter qu’ils se battent entre eux.

C’est compliqué de couper un smarties en quatre… ça prend du temps… même si à l’arrivé ça permet de contenter tout le monde à moindre cout, c’est tout benef…

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s