Politique

L’écologie, une aubaine politique

Depuis des années, l’écologie a le vent en poupe auprès de la population…

Il faut sauver la planète, lutter contre le réchauffement climatique, penser à l’avenir de nos enfants… quiconque ne partage pas ses valeurs est forcément un horrible climato-sceptique irresponsable.

Du coup on nous assène de taxes, on nous demande d’acheter des voitures neuves, et de rouler moins vite sous peine de nous mettre des amendes…

Résultat de recherche d'images pour "payer un droit à polluer"
Y a même un marché pour acheter des droits à polluer… pas de soucis donc.

Eh oui mais quand on sait que la moitié du CO² dans le monde est produite par la Chine et les  États-Unis, est-on seulement en droit de penser que nos efforts sont vains ?

Aucun hasard, par ailleurs, quand on sait que la Chine compte 1.4 milliards d’habitants à elle seule sur les 7.5 milliards d’individus dans le monde.

Manifestement, le désastre climatique annoncé résulte de la corrélation entre le nombre d’habitants toujours croissant sur Terre d’une part, et son modèle de développement : innovation…production… consommation.

Mais n’allez pas suggérer une révolution globale et drastique avec un gouvernement mondial qui chercherait à réguler les naissances en planifiant l’économie pour atteindre l’objectif du GIEC… sans quoi on vous traitera de « pourriture communiste ».

Infographie: Émissions de CO2 :  des changements «sans précédent» sont nécessaires | Statista

Non à la place, continuons sur notre bon vieux modèle libéral-capitaliste à grand renfort de beaux discours moralisateurs

Résultat de recherche d'images pour "macron make planet great"
« Make our planet great again »

Ça permet de s’acheter une conscience, en même temps qu’un climatiseur.

Une lutte hypocrite qui rapporte.

Plus haut dans cet article j’évoquais la manière que les États ont de faire de l’argent avec l’écologie… on parle même d’une « économie verte » : renouveler le parc automobile, encourager les travaux d’isolation, utiliser des matériaux de construction locaux ou plus sains…etc etc…

En soi c’est une très bonne chose, bien que l’on puisse se demander si ça suffit à long terme pour sauver l’environnement, ou si on ne fait que gagner un répit. (après tous les émissions de CO² n’ont jamais cessé de progresser en dépit de la prise de conscience collective et des efforts engagés jusqu’à maintenant)

Non là où l’écologie profite le plus c’est en politique !

On l’a vu aux Européennes de 2019, les écologistes ont fait un très bon score ! Rien d’étonnant quand on sait que la population est de plus en plus sensible aux questions environnementales… du coup il y a un filon électoral à aller chercher !

Parler d’écologie, mettre cette valeur en avant est un bon moyen de plaire à l’électorat et peu importe le résultat en fin de compte… ce qui est important c’est la volonté affichée de montrer son engagement… un argument de commerce en somme, pour les partis politiques.

Résultat de recherche d'images pour "De rugy helicoptère"
« J’aime trop la nature ! »

J’en veux pour preuve ce qui s’est passé le 23 juillet 2019 où Greta Thunberg, une militante suédoise de 16 ans est venue s’exprimer à l’assemblée nationale.

Je ne la connaissais pas avant que la presse n’en fasse des caisses pour couvrir l’évènement : le symbole de la jeunesse venant demander des comptes aux adultes pour le monde laissé aux générations futures…

Fichier
Je pari que ça cartonnerait encore plus avec un chaton.  Les gens adorent les chatons

Il est vrai que derrière la venue de cette jeune fille il y a une drôle de mise en scène où la société du spectacle prend une fois de plus le pas sur celui de la raison : certains voient en Greta une « gourou manipulée », instrumentalisée par sa mère… Des propos parfois durs même comme ceux du philosophe Michel Onfray qui la compare à une « cyborg suédoise qui ignore l’émotion » ; les autres s’indignent pour montrer à quel point ils sont pros-Greta et par extension pro-environnement.

Mais à l’arrivée qui se soucie réellement du message transmis ?

Notre biosphère est sacrifiée pour que les riches des pays comme le mien (la Suède) puissent vivre dans le luxe. Ce sont les souffrances du plus grand nombre qui paient pour le luxe du plus petit nombre. Et si les solutions au sein du système sont impossibles à trouver, nous devrions peut-être changer le système lui-même.

Personne bien évidemment… et surtout pas ceux qui se sont rués aux urnes pour voter Emmanuel Macron aux présidentielles de 2019 !

Résultat de recherche d'images pour "couple devant la télé"
 » – Elle est vraiment bien cette petite                                                                                                             – Elle dit quoi ?                                                                                                                                                  – Je ne sais pas… mais quand même elle a du cran d’être là devant tous ces gens »

Un candidat prônant le mondialisme, le libre-échangisme, le libéralisme et le caractère inéluctable de notre société ; la seule révolution proposée par Macron consistant à cesser les clivages de « l’ancien monde » pour tous se résoudre à aller de l’avant (En Marche) dans la direction de l’impasse écologique.

Une récupération de mauvais gout

Emmanuel Macron n’est pas le seul responsable de la situation de la France, et encore moins du monde… Néanmoins ce qu’on peut lui reprocher c’est d’être, plus que quiconque, un récupérateur de la lutte écologique hypocrite.

Il faut savoir qu’au départ Greta Thunberg a été invité à l’assemblée nationale par un collectif transpartisan qui réunit un grand nombre de députés LREM.

A priori donc, les gentils écolos sont ceux ayant fait venir la militante suédoise tandis que les autres sont les méchants climato-sceptiques.

Sauf que le même jour a eu lieu le vote sur le controversé CETA (accord de libre-échange entre l’Europe et le Canada), un accord qui a été ratifié grâce au vote de 48 % des députés En Marche ayant pourtant fait venir Greta Thunberg !

Fichier

On a donc La Republique en Marche qui joue les chantres de l’écologie d’un côté en invitant la symbolique militante, et qui valide un accord de libre-échange qui va à l’encontre même des idées de Greta puisque le CETA n’a rien d’écoresponsable sur le papier :

  • hausse de la pollution liée à la hausse des importations et des exportations.
  • difficulté pour les États de légiférer face aux droits des investisseurs
  • frein à la production locale et aux circuits courts.
  • affaiblissement des normes de production pour laisser entrer les produits canadiens.

C’est la loi du marché qu’on vous dira ! Force doit rester à la concurrence et au commerce.

Résultat de recherche d'images pour "macron"
Promis on a signé l’accord sur du papier recyclable en provenance direct d’Ottawa !

Eh oui mais du coup… pourquoi défendre la venue de Greta Thunberg qui défend des positions plus proches de la décroissance qu’autre chose ?

Toujours la même logique du « en même temps » pour la majorité présidentielle qui consiste à traiter par-dessus la jambe les problèmes avec un habile procédé rhétorique contre lequel on ne peut rien.

  • On peut précariser l’emploi et en même temps donner des sécurités aux travailleurs
  • On peut rétablir l’impôt sur la fortune et en même temps se battre pour une meilleure justice sociale
  • On peut réduire la dépense publique et en même temps renforcer le service public.

On peut aussi raconter beaucoup de conneries pour se faire élire et en même temps accuser toute forme d’opposition de faire de la démagogie.

Ce qui est sur, c’est que si le rapport du GIEC est exact et que Macron reste le parangon de la lutte pour le climat… alors on est vraiment dans la merde pour les années à venir.

 

 

 

2 commentaires sur “L’écologie, une aubaine politique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s